Les montres de l'extrême selon Romain Rea & ZRC

Published : 2019-03-09 18:26:14
Categories : Expert’s Studies , Mode , News

L’ouverture de notre nouvelle boutique à Courchevel a été l’occasion d’organiser une exposition sur le thème des montres « extrêmes », créées pour être portées dans des conditions hors normes. C’est en partenariat avec la manufacture ZRC, représentée en les personnes de Messieurs Alexis Meyer et Georges Brunet, que nous avons ouvert cette exposition, le jeudi 7 mars.  

Manufacture ZRC : La vie est aventure 

La marque ZRC fut fondée en 1904, à Genève, par Edmond Zuccolo et Joseph Rochet, le chef d’atelier et son premier ouvrier. Initialement connu pour ses bracelets, elle créée la Grand-Fond qui équipe la Marine Nationale de 1963 à 1974. Comme en témoigne, George Brunet : « Elle équipa en effet non seulement l’école de plongée de la Marine Nationale, mais aussi les plongeurs-démineurs de Toulon, ainsi que le très célèbre Commando Hubert et certains plongeurs du Calypso.” 

Avec la réédition de la Grand-Fonds, en Juin 2015, l’horlogerie ZRC renaît de ses cendres, grâce à l’intervention de Georges Brunet, petit fils de Louis Brunet le père de la GF300. Associé depuis 2017 à Alexis Meyer ils s’efforcent de suivre leur devise « La vie est aventure ». Ainsi, avec la North Adventure, ZRC s’affranchit un peu de cette image de montre de plongée, car cette dernière fut mise au point pour supporter des températures d’un froid extrême, entre autre grâce à un traitement spécifique de son boitier évitant à la glace de « s’accrocher » ainsi qu’à l’utilisation d’une huile « végétale » pour faire face aux températures extrêmes. C’est au poignet de l’explorateur Alban Michon, qu’elle fit ses preuves, lors d’une expédition de 62 jours entre Février et Mai 2018 sur le mythique passage du Nord-Ouest en Arctique.

Les références sportives emblématiques selon Romain Rea

Pour compléter ces modèles modernes, Romain Rea a sélectionné une belle collection de ZRC vintages afin d’illustrer l’histoire de la maison helvétique. Par ailleurs, il choisit également des montres professionnelles emblématiques de quelques-unes des plus grandes manufactures, telles qu’un Breguet Type XX, une Omega Seamaster Ploprof, une Rolex Sea-dweller faite pour la COMEX et une Rolex Daytona Big Red. 

Né en 1775, la maison Breguet, dans le cadre de son partenariat avec l’armée française, propose des montres de pilotes extraordinaires depuis le début des années 1950. Le modèle que nous présentons date de 1954 et répond au lourd cahier des charges imposé par l’armée, à savoir : clarté et visibilité du cadran avec des aiguilles larges luminescentes, une lunette tournante et bien entendu la fonction retour en vol ou "Fly Back". 

Notre Omega Seamaster Ploprof est une réédition contemporaine du modèle conçu dans les années 1960. Cette dernière est connue pour avoir été utilisée par l’équipe du commandant Cousteau lors de la mission Janus. Notre modèle, en étant étanche jusqu’à 1200m, constitue une menace sérieuse pour les concurrents d’Omega et est un outil indispensable pour tout plongeur professionnel.  

Quant à Rolex, la marque à la couronne est réputée pour avoir conçue des montres à l’usage des professionnels : la GMT pour les pilotes, la Submariner et la Sea-dweller pour les plongeurs, la Daytona pour les coureurs automobiles et l’Explorer, comme son nom l’indique, pour les explorateurs. Un exemplaire de chacune de ces grandes catégories peut être admiré, comme : une référence 6542 pour la GMT, une des plus anciennes du modèle, une Sea-dweller COMEX Ref. 16600 de 1997 et un Daytona en acier Ref. 6265 avec un très beau cadran Big Red de 1983. 

Cette exposition perdurera jusqu’au 7 avril à Courchevel, date à laquelle, elle prendra sesnouveaux quartiers à Paris du 15 avril au 15 mai, dans notre boutique rue du Bac. 

Share this content

winnie@religo.net